ECO-STATION D’EPURATION DE MARINES (95)

Maître d’ouvrage : Commune de Marines (95)
Mission: Architecte et paysagiste HQE
Entreprises de travaux: OTV FRANCE NORD-SADE-PHYTORESTORE
Capacités épuratoires: 5 000 EH
Coûts des travaux: 7 800 K €
Localisation: Marines (95)
Date de conclusion du marché: Avril 2008
Début des travaux: Octobre 2008
Fin des travaux: Mars 2009

La station d’épuration de Marines est localisée entre la zone d’activité de l’Isle et la déviation de Marines joignant la route départementale 915. Cette station est conçue suivant une démarche HQE® : Zéro nuisances, qu’elles soient d’ordre visuelles, olfactives ou auditives. Les pollutions sont gérées de manière raisonnée en phase de conception, par des précautions techniques assurant le confort des exploitants, tout autant que celui des riverains. Les installations techniques sont au centre d’un paysage composé de milieux écologiques variés.

Les cibles d’éco-construction :

Cible 1 : Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement. Confort des personnes utilisant la station d’épuration, par la limitation des nuisances pour le personnel (bruits, odeurs, ergonomie…), la limitation de l’impact visuel et intégration paysagère de la zone humide, ainsi que la gestion de l’accès au site pour limiter les nuisances générées par les activités.

Les cibles d’éco-gestion :

Cible 4 : Gestion de l'énergie. Economie d’énergie par l’optimisation des installations permettant une gestion sans apport énergétique externe. Circulation de l’eau par flux gravitaire.

Cible 5 : Gestion de l'eau. Transit supplémentaire des eaux en sortie de station d’épuration par une pièce d’eau plantée constituant un écosystème réaménagé, permettant aux eaux traitées de passer en contact avec des substrats naturels avant leur retour dans le milieu récepteur. Ce passage permet une amélioration partielle de la qualité de l’eau en sortie de station d’épuration.

Les cibles du confort :

Cible 10 : Optimisation du confort visuel. L’idée est d’utiliser le mot «Marine» et l’univers qu’il véhicule pour concevoir un paysage comme un logo du monde marin. « Marine » devient ainsi un thème pour la conception des jardins filtrants qui s’inscrivent dans un paysage d’ondulation. Une écriture paysagère qui s’achève et se renouvelle continuellement, en quête d’une nature retrouvée. Les séquences végétales sont : Bassin planté : Phragmites (roseaux) et plantes associées. Compléments et traitement de l’allée plantée existante jusqu’à l’angle sud-est du terrain.

titre vertical
apercu 1
apercu 2
apercu 3
apercu 4
apercu 5
apercu 6