REHABILITATION DU FORT DE VAUJOURS EN PLATE FORME ET CENTRE DE TRI DES MATERIAUX DE DEMOLITION (93)

PROJET

Maître d’ouvrage : Entreprise Colas
Maître d’oeuvre : Atelier Po et Po – AR Architectes
Mission : Aménagement paysager et architecture HQE
Capacités épuratoires : 100 EH
Montant des travaux :
Localisation : Vaujours (93)
Début de la mission : Septembre 2007

L’éco-réhabilitation du fort de Vaujours prend en compte 3 cibles environnementales :
- la gestion durable de l’eau (pluviale et usée) de part la conception des voiries lourdes,
- La gestion des déchets du site (tri sélectif, compostage…)
- La gestion des nuisances de chantier (flux entrants et sortants du site, tri des gravas de chantier, gestion des nuisances auditives…)

Les cibles d’éco-construction :

Cible 1 : Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement. Parfaite insertion visuelle du bâtiment dans son environnement, façades en pierre conservées, matériau écologique permettant une meilleure intégration paysagère ainsi qu’une bonne résistance thermique ainsi qu’un très bon déphasage. Limitation de l’impact visuel des installations par une toiture végétalisée s’intégrant bien dans le paysage.

Les cibles d’éco-gestion :

Cible 5 : Gestion optimisée de l’eau. Gestion des eaux de ruissellement des voiries lourdes par noue végétalisée réceptrice des eaux pluviales. Les végétaux sélectionnés des noues permettent une part de dégradation des polluants (hydrocarbures, graisses…) avant infiltration des eaux dans le sol. Installation de bassins plantés pour le transit final des eaux traitées, favorisant l’amélioration de leur qualité biologique, avant leur rejet dans le milieu naturel.

Cible 6 : Gestion optimisée des déchets de chantier. Système de tri des déchets, (de chantier et déchets ménagers du personnel de chantier) et évacuation vers des filières d’élimination ou de recyclage adéquats.

Cible 3 : Chantier à faible nuisances. Les objectifs environnementaux liés au chantier sont préalablement fixés : réduction de la pollution, baisse de la consommation d'énergie et d’eau... Gestion des flux entrants sur le chantier (engins et matériels utilisés, matériaux et produits mis en œuvre…), gestion du chantier en lui-même (techniques employées, gestion des déchets).

Gestion des flux sortants du chantier (déchets évacués, nuisances générées vis-à-vis des riverains comme le bruit, la circulation d’engins…). Choix de matériels et matériaux ne contenant pas de composés chimiques (solvants, C.O.V. etc) risquant de compromettre la santé des ouvriers ou les futurs occupants des locaux …

titre vertical
apercu 1
apercu 2