CYCL’EAU, EXTENSION DE LA STATION D’ÉPURATION DE CASTELGINEST (31)

Maître d’ouvrage : Communauté urbaine du Grand Toulouse
Localisation : Castelginest (31)
Projet : Éco-construction, Architecture HQE® et paysage
Mission : Concours CR
Conception-réalisation : AR ARCHITECTES, Degrémont Suez
Surface : 14 500 m² SHON
Capacité : 60 000 EH
Calendrier : Concours 2009

Le caractère environnemental du bâtiment d’exploitation de la station est indissociable de son insertion dans l’écrin vert constitué des systèmes de traitement des eaux pluviales et de l’air, mais aussi des apports diversifiés en plantes aquatiques et espèces végétales variées. Les principaux cycles sont représentés dans l’aménagement circulaire: le cycle de l’eau, des cyclors, de l’observatoire, le cycle arbustif et la faille aromatique.

Les cibles HQE® traitées :

Cible 1 : Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

  • Renforcer l’axe Nord-Sud : réhabilitation du bâtiment existant avec l'implantation d’une extension technique à l’Ouest et l'intégration d'une extension salle de réunion à l'Est,

  • Parcours pédagogique commence à l'Est,

  • Intégration les ouvrages hydrauliques ‘cyclor’,

  • Implantation du bâtiment de compostage de manière à intégrer les bâtiments industriels dans le grand paysage,

  • Création de séries de cycles autour de chaque ouvrage de manière à créer une unité. Ces cycles sont composés d'aménagements paysagers, de cheminements piétons et de zones humides agrafes écologiques avec le milieu naturel l’Hers Mort.

 

Cible 7 : Entretien et maintenance des zones humides

  • Suivi et entretien consistent en un entretien général : faucardage, fauchage et taille de la végétation selon des rythmes propres aux végétaux, 1 fois par an minimum pour les végétaux de milieux humides,

  • Faucardage (type de fauchage) constitue un poste important car il a pour but d’exporter la biomasse. Il se fait annuellement. La période la plus favorable pour la coupe est située en avril/mai pour les roseaux, avant leur reprise. Il est à prévoir également une opération d’éclaircissement des végétaux si nécessaire. Le faucardage correspond à la coupe des végétaux de milieux humides ; elle doit être faite 10 cm au-dessus du plan d’eau pour permettre une reprise normale de la végétation. Si la coupe a lieu au-dessous de la surface de l’eau, les végétaux s’affaiblissent et meurent.