ÉCO-RÉHABILITATION DU BÂTIMENT INDUSTRIEL ET DE BUREAUX DE CYPREOS
UNE IMPULSION VERTE ET MIXTE DANS LE PAYSAGE URBAIN DE FONTENAY-SOUS-BOIS (94)

Maîtrise d'ouvrage : Privée “CYPREOS”
Localisation : Fontenay-sous-Bois, Ile De France
Mission : Étude de faisabilité
Maîtrise d’œuvre : AR ARCHITECTES
Surface : 5 000 m²
Calendrier : 2016

L’objectif du maître d’ouvrage est de réaliser une éco-réhabilitation du bâtiment industriel Cypreos afin de s’intégrer dans la démarche de développement durable de la ville et de pérenniser à terme le tissu industriel existant alentour. Nous avons eu pour mission l’étude de faisabilité architecturale, environnementale et paysagère de ce bâtiment, situé à un point stratégique en entrée de la ZI de la Pointe à l’extrême Est de la ville de Fontenay-sous-Bois. L'enjeu était de  créer un bâtiment bioclimatique s’inscrivant dans une coulée verte, et optimiser les consommations énergétiques.

Intentions architecturales, environnementales et paysagères
Le bâtiment industriel et de bureaux Cypreos existant servira de socle pour la surélévation à travers plusieurs grandes lignes de construction, et pour abriter une mixité de programmatique (entreprise, bureaux, loge-ments et restaurant d’entreprise) :

  • Création d’un hall d’accueil vitrée sur les trois faces attenant au bâtiment et ouvert sur le rond-point de la rue Carnot et de l’avenue Louison Bobet,

  • Surélévation du bâtiment en toitures terrasses végétalisées en continuité du volume existant,

  • Création d’une double peau protectrice au Sud et à l’Est abritant des balcons végétalisés et une serre productive au Sud-Ouest (cultures verticales) : la double peau a une fonction essentielle de tampon thermique en régulant la température et l’humidité,

  • Création d’un vitrage photovoltaïque pour la double peau au Sud permettant de tendre vers un bâtiment à énergie positive,

  • Création au Nord de murs végétalisés : les murs végétalisés se présentent comme de véritables éco-systèmes verticaux avec un rôle accru en matière de microclimat et de qualité de l’air,

  • Création sur le toit le plus haut d’un véritable jardin habité : un parc en hauteur qui s’affranchit des contraintes au sol,

  • Le socle du bâtiment sera habillé d’un bardage bois de mélèze, matériau chaleureux, pérenne et recyclable.

Ainsi ce bâtiment, de part sa surélévation et sa rénovation environnementale contribue à la pénétration de la coulée verte dans l’Est de la ville. De plus, il donne l’impulsion aux autres bâtiments industriels en matière d’éco-rénovation garantissant ainsi la pérennité de la ZI de la Pointe dans la ville.