ÉCO-FORT DE BUC RECONVERSION DU FORT DE BUC EN PLATEFORME DE PRODUCTION D’AGRO-MATÉRIAUX

Maître d’ouvrage : Ville de Buc
Localisation : Buc (78)
Projet : Architecture HQE® et aménagements paysagers
Mission : Concours Architecture HQE®
Maîtrise d’œuvre : AR ARCHITECTES, Association APACH
Surface : 2 000 m² SHON
Budget : 14 000 000 € HT
Calendrier : Concours 2009

L’éco-fort de Buc propose une réponse à la question du devenir d’une friche militaire. Notre programme, conçu en haute qualité environnementale, s’est construit autour de trois préoccupations : l’OIN Versailles-Saclay-Massy-Saint Quentin en Yvelines, la préservation des espaces naturels du Fort et les répercussions pour tout un quartier de Buc. La restauration de ce monument historique dévoile ainsi plusieurs activités : fabrication, valorisation, recherche, information du public.

De plus, les terres agricoles voisines sont à cultiver pour récolter de la paille, du chanvre…, produits nécessaires à la restauration éco-responsable du fort. Ces matériaux sont à transporter par charrette jusqu’au fort où ils sont transformés pour la production d’agro-matériaux c'est-à-dire la production de matériaux servant à la restauration et l'isolation du fort d'une part et à la vente pour l'excédent contribuant au financement du fonctionnement du projet d'autre part.

Au sein du Fort, le public  peut trouver toutes les explications nécessaires pour la compréhension et l’utilisation de ces techniques de construction et d’isolation grâce aux panneaux explicatifs.

 

Par ailleurs, des laboratoires de recherche travaillent sur un approvisionnement en énergies renouvelables à l'échelle du projet.

 

Enfin, les anciennes poudrières accueillent conférences et projections. Une grande partie de la zone sauvage bénéficie d'une protection renforcée par la ceinture verte.

Les cibles HQE® traitées :

Cible 3: Chantier à faibles nuisances

  • Réduction des nuisances environnementales répond à deux objectifs et selon deux échelles : celle du chantier et de sa proximité (nuisances ressenties par les usagers extérieurs ou intérieurs) et celle de l’atteinte à l’environnement (préserver les ressources naturelles et limiter les nuisances liées aux pollutions).

Cible 4 : Gestion optimisée de l'énergie

  • Puits canadien pour le confort thermique et la ventilation naturelle des espaces,

  • Chaudière à bois et à biomasse : l’ensemble des agro matériaux nécessaires à son fonctionnement sont transportés grâce à la collecte hippomobile. Le Fort est ainsi rendu plus propre, plus attractif et permet l’insertion de personnes en difficultés.

Cible 5 : Gestion optimisée de l’eau

  • Création une ceinture verte de restauration des ressources autour du Fort. Cette ceinture permet le traitement des eaux usées par lits plantés de roseaux,

  • Dalles « evergreen » pour le drainage des eaux de pluie servent de revêtement aux places de parking qui sont prévues sur une zone excentrée au Sud-Ouest du Fort.

Cible 6 : Gestion optimisée des déchets

  • Recyclage divers des déchets : compostage, papier recyclé, transformations énergétiques…),

  • Réduction de la production de déchets grâce aux choix de matériaux recyclables non polluants, aux produits à emballage limité et la réutilisation des déchets.

Cible 10 : Optimisation du confort visuel

  • Respect et accentuation des différentes entités paysagères présentes afin que l’ensemble s’intègre dans un écrin végétal atténuant la vue du Fort depuis l’extérieur : fossé existant encerclant le Fort planté de végétaux pour noue d’infiltration, espace boisé classé conservé avec différentes essences.

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Twitter - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

AR-ARCHITECTES.COM