RECONVERSION DE LA MONTAGNE DE DÉCHETS À SAÏDA, AU LIBAN ET CRÉATION D’UN PARC ÉCOLOGIQUE

Maître d’ouvrage : Ville de Saïda
Localisation : Saïda, Liban
Projet : Reconversion de la montagne de déchets en parc écologique
Surface : 140 000 m²
Budget : 30 000 000 $
Calendrier : Étude juillet 2012

L’opération se déroule à Saïda, ville de 300 000 habitants au sud du Liban, ex-capitale historique locale. Elle se situe entre la côte et une zone industrielle et agricole, au sud de la vieille ville. 

L’objectif de l’opération est de « faire disparaître » une vaste déchetterie de plusieurs mètres de haut, d’une largeur de 100 mètre et qui s’étire le long du littoral sur 1 km.

Pour remplacer cette vaste déchetterie, le projet est le suivant :

  • Créer un remblai pour gagner du territoire sur la mer,

  • Installer des centres de stockage qui permettront d’enfouir les déchets,

  • Créer une Maison de l’Environnement afin de sensibiliser la population contre la pollution,

  • Créer un parc écologique, qui se veut respectueux de l’environnement tant par sa qualité visuelle que par le respect de la biodiversité (respect de la diversité des espèces de plantes, d’animaux et d’autres êtres vivants).

L’objectif est donc de transformer un site qui représente tout ce qui n’est pas écologique par un site respectueux de l’environnement, de la nature et de la biodiversité, de la biocénose locale.

 

Les axes environnementaux abordés sont les suivants :

  • Implanter, voire réimplanter des espèces de flore et faune locales,

  • Utiliser des matériaux écologiques pour les constructions, les voiries et les réseaux divers (VRD),

  • S’affranchir du béton tant que c’est permis, car c’est un matériau trop imperméable et trop générateur de déchets,

  • Favoriser la perméabilité des sols,

  • Libérer l’architecture vernaculaire du Liban pour associer la thématique culturelle au développement durable,

  • Suivre l’après-opération avec des études par des écologues.