ÉCO-CONSTRUCTION DE LA MAISON DE L’ENVIRONNEMENT À SAINTE-ROSE EN GUADELOUPE (971)

Maître d’ouvrage : SITA Espérance, Suez Environnement
Localisation : Sainte-Rose, Guadeloupe
Projet : Éco-centre de la plateforme de stockage des déchets
Mission : MOE Architecture HQE® et paysage
Maîtrise d’œuvre : AR ARCHITECTES, CCET
Surface : 225 m² SHON - Parcelle 250 000 m²
Budget : 30 000 000 € HT
Calendrier : Réception septembre 2011

La Maison de l’environnement se compose d'une ossature bois, d’un bardage bois et d’une toiture en acier galvanisé qui supporte des panneaux photovoltaïques et des panneaux solaires thermiques.

Les aménagements paysagers, c'est-à-dire les écrans végétaux, les roselières et les zones humides sont plantés espèces rustiques locales en accord avec les cultures environnantes.

Le projet comprend un rez-de-chaussée privé pour l’administration et un niveau accessible au public avec une salle pédagogique et une vaste terrasse couverte et ouverte sur le grand paysage.

Les cibles HQE® traitées :

Cible 1 : Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

  • Bonne intégration dans le paysage, par les aménagements paysagers, écrans végétaux, roselière et zone humide : espèces végétales rustiques locales, en accord avec les cultures environnantes,

  • Construction d’un bâtiment bioclimatique de type industriel, conception contemporaine et adaptée à la situation géographique et à la configuration du terrain.

 

Cible 2 : Choix intégrés des procédés et produits de construction

  • Homogénéité de traitement des façades du bâtiment projeté par l’utilisation de matériaux biodégradables. Ossature en bois lamellé-collé, matériau durable et sain, renouvelable et recyclable, assemblage rapide, structure légère permettant une économie sur les fondations.

 

Cible 4 : Gestion de l’énergie

  • Principes bioclimatiques et passifs selon l’ensoleillement et les apports de chaleur ou de fraicheur possibles. Orientation Est-Ouest pour capter la lumière et le soleil tout en se protégeant des surchauffes : adaptation au climat local. Configuration du bâtiment sur deux niveaux pour une circulation optimum de l’air : terrasse de l’étage couverte mais ouverte, pièces prin­cipales traversantes, à double orientation.

  • Fenêtres équipées de jalousies, pour dissiper la chaleur, et de volets coulissants à claire-voie pour briser le soleil, et éviter les surchauffes lorsque les températures sont très élevées.

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle

AR-ARCHITECTES.COM